Plus de 2 heures de télévision nuisent à la préparation scolaire des enfants, sauf dans les familles plus aisées

NEW YORK — Regarder trop la télévision a longtemps été déconseillé pour les jeunes enfants, les recherches indiquant des problèmes à l’école pour ceux qui ne tiennent pas compte des avertissements. Une nouvelle étude révèle maintenant que les enfants issus de familles à faible revenu sont les plus vulnérables aux effets négatifs de la télévision en ce qui concerne la préparation à l’école, tandis que les enfants issus de foyers aisés ne montrent peu ou pas d’effets du tout.

L’étude a été menée par des chercheurs de l’école Steinhardt de l’Université de New York, spécialisée dans la culture, l’éducation et le développement humain. Les résultats ont été publiés dans le Journal of Developmental and Behavioral Pediatrics.

L’équipe de chercheurs a analysé les données de 807 enfants en maternelle issus de milieux divers en termes de revenus et d’ethnicité. On a demandé à leurs parents de fournir des informations sur le revenu familial et le nombre d’heures que leurs enfants passent chaque jour devant la télévision.

Les enfants ont été testés en mathématiques, en compréhension des lettres et des mots, et en fonction exécutive, qui comprend la mémoire de travail, la flexibilité cognitive et le contrôle inhibiteur. Ce sont des compétences clés requises pour la préparation scolaire, ont déterminé les chercheurs.

Après avoir analysé les données, l’équipe a découvert que les élèves qui regardaient plus de deux heures de télévision par jour présentaient les déficits académiques les plus sévères. Ces élèves manquaient particulièrement de compétences en mathématiques et en fonction exécutive, mais le degré de leur impréparation était directement lié au revenu de leur famille.

Les élèves de maternelle issus de familles à faible revenu avaient une corrélation plus élevée entre le temps passé devant la télévision et la baisse de leur préparation académique. Les données ont montré que plus le revenu était faible, plus le degré de préparation de l’élève était sévère. Cependant, dans les foyers où une famille de quatre personnes vivait avec les revenus les plus élevés — estimés à environ 127 000 dollars par an — il n’y avait aucun effet sur la préparation académique de l’enfant lorsque deux heures ou plus de télévision étaient regardées chaque jour.

“Nos résultats suggèrent que les circonstances entourant le temps d’écran de l’enfant peuvent influencer ses effets néfastes sur les résultats d’apprentissage,” déclare Caroline Fitzpatrick de l’Université Sainte-Anne du Canada, qui est également chercheuse affiliée à l’Université Concordia et co-auteure de l’étude, dans un communiqué de l’université.

Avant octobre 2016, l’Académie américaine de pédiatrie recommandait que les enfants de plus de deux ans ne regardent pas plus de deux heures de télévision par jour. Ils recommandent maintenant que les enfants entre 2 et 5 ans ne regardent pas plus d’une heure de télévision par jour.

L’étude n’a pas utilisé de données spécifiant le contenu que chaque enfant regardait. L’équipe reconnaît dans le rapport de recherche que le contenu visionné peut être un facteur important pour la réussite scolaire.

Follow on Google News

About the Author

Study Finds

Study Finds sets out to find new research that speaks to mass audiences — without all the scientific jargon. Study Finds has been writing and publishing articles since 2016.

The contents of this website do not constitute advice and are provided for informational purposes only. See our full disclaimer

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *